THÈSE DE DOCTORAT : Femmes au « cœur d’homme » ou pouvoir au féminin ? Les duchesses de la seconde Maison d’Anjou (1360-1481)


Marion Chaigne-Legouy, archiviste paléographe (prom. 2006), a soutenu, le 8 décembre 2014 à la Maison de la Recherche (Paris 6e), sa thèse de doctorat intitulée « Femmes au « cœur d’homme » ou pouvoir au féminin ? Les duchesses de la seconde Maison d’Anjou (1360-1481) ».

Cette thèse d’histoire médiévale, dirigée par Mme Élisabeth Crouzet-Pavan (professeur à l’université Paris-Sorbonne), a été préparée à l’université de Paris IV – Sorbonne.

Le jury était composé de Mme Élisabeth Crouzet-Pavan (professeur à l’université Paris-Sorbonne, directrice de recherche), M. Michel Hébert (professeur à l’université du Québec à Montréal), Mme Frédérique Lachaud (professeur à l’université de Lorraine), M. Didier Lett (professeur à l’université Paris-Diderot, président du jury), M. Jean-Michel Matz (professeur à l’université d’Angers), et M. Jacques Paviot (professeur à l’université Paris-Est Créteil).

Parcours de la nouvelle docteure : http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/Marion_CHAIGNE_CV.pdf