Archives pour la catégorie Génétique

la guerre des Philippe continue : Naundorff était bien un Bourbon…

Philippe Charlier revient dans la controverse avec Philippe Delorme :

http://geneanjou.blog.lemonde.fr/2013/10/10/la-tete-dhenri-iv-la-guerre-des-philippe-continue-le-9-octobre-a-saint-denis/

 Naundorff était bien un Bourbon…

http://www.ijsciences.com/pub/pdf/V320140219.pdf

Le cœur de St Denis est-il bien celui de Louis XVII, du coup comme l’affirme Philippe Delorme ?

« Le professeur Jean-Jacques Cassiman (http://en.wikipedia.org/wiki/Jean-Jacques_Cassiman) a prouvé que Naundorff n’était pas Louis XVII et que le cœur attribué à ce dernier était véritable, avec l’aide de Philippe Delorme.

http://www.louis17.com/accueil-home/documentation-scientifique/ »

La guerre des Philippe entre histoire et génétique ne fait que continuer

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/03/28/01016-20140328ARTFIG00370-l-enigme-de-louis-xvii-relancee-par-l-adn.php

C’est bien Richard III mais il y a un os dans l’arbre agnatique !

Fichier:King Richard III.jpg

Fiche wikipedia en français : http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_III_d’Angleterre

Fiche wikipedia en anglais : http://en.wikipedia.org/wiki/Richard_III_of_England

L’ADN a parlé : le squelette du parking est bien le roi Richard III comme le montre l’article scientifique si dessous

http://www.nature.com/ncomms/2014/141202/ncomms6631/full/ncomms6631.html

mais la science nous montre que l’ascendance généalogique du roi

http://geneanjou.blog.lemonde.fr/2013/02/05/aurait-on-retrouve-richard-iii/

pourrait ne serait pas exacte dans la lignée agnatique (sosa 2 ou 4 ou 8 ne serait pas exact).

« The putative modern relatives and Richard III are related through a male relative (Edward III) four generations up from Richard III (Fig. 1a and Supplementary Fig. 2), and a false-paternity event could have happened in any of the 19 generations separating Richard III and the 5th Duke of Beaufort, on either branch of the genealogy descending from Edward III. Indeed, even with a conservative false-paternity rate (see Supplementary Methods) the chance of a false-paternity occuring in this number of generations is 16%. »

Autre article : http://historytoday.com/ian-mortimer/richard-iii-legitimate-questions

File:Coat of Arms of Richard III of England (1483-1485).svg

Philippe VI, descendant des rois et reines d’Espagne

Le nouveau roi descend de nombreuses fois de ces prédécesseurs sur le trône des rois Catholiques

Malgré les doutes (http://geneanjou.blog.lemonde.fr/2012/12/01/de-la-paternite-mari-ou-amant-isabelle-ii-despagne-1830-1904/), nous considérons ici les époux comme les géniteurs des enfants.

Portrait de Ferdinand VII d'Espagne par Vicente López.

Ferdinand VII est le premier roi que l’ont retrouve deux fois dans l’ascendance de Philippe VI.

Fernando VII, Rey de España 1784-1833
&1829 Maria Cristina de Bourbon-Siciles  1806-1878
|




| |
Isabel II, Reina de España 1830-1904 Luisa de España 1832-1897
| |
Alfonso XII, Rey de España 1857-1885 Isabelle d’Orléans, infanta de España 1848-1919
| |
Alfonso XIII, Rey de España 1886-1941 Louise d’Orléans 1882-1958
| |
Juan de Borbón, Conde de Barcelona 1913-1993 María de las Mercedes de Bourbon-Siciles 1910-2000
| |




|
Juan Carlos I, Rey de España 1938-
|
Felipe VI, Rey de España 1968-

Charles IV se retrouve neuf fois l’ancêtre du nouveau roi dont 6 fois par sa fille Maria Isabel (1789-1848).

Charles III d'Espagne

Charles III est 22 fois l’ascendant de Philippe VI

Philippe V d’Anjou, premier roi Bourbon d’Espagne est 31 fois l’ascendant du sixième roi Philippe.

Le quatrième roi Philippe, dernier roi d’Espagne Habsbourg ayant eu une descendance est 40 fois l’ancêtre de Philippe VI par sa fille, épouse de Louis XIV.

Le portrait de Philippe IV ci-dessus a été peint par Vélasquez dont le nouveau roi est aussi un descendant !!

Diego Rodríguez de Silva alias Velasquez 1599-1660 &1618
Juana Pacheco 1602-1660
|
Francisca de Silva &1633
Juan Bautista Martínez del Mazo ca 1611-1667
|
Maria Teresa Martínez del Mazo 1648-1692/ &1666
Pedro Casado de Acevedo ca 1640-1707
|
Isidro Casado de Acevedo, marqués de Monteleon 1667-1739 &1698
Maria Francisca de Velasco 1677-1709
|
Antonio de Casado, marqués de Monteleon 1703-1740 &1721
Henriette Marguerite Huguetan, Gräfin van Gyldensten 1702-1767
|
Anna Françoise Henriette Louise de Casado, Marquesa de Monteleón 1725-1761 &1746
Heinrich VI Reuß zu Köstritz 1707-1783
|
Friederike Luise Reuß zu Köstritz 1748-1798 &1767
Johann Christian II, Graf zu Solms-Baruth 1733-1800
|
Amalie zu Solms-Baruth 1768-1847 &1789
Karl Ludwig, Fürst zu Hohenlohe-Langenburg 1762-1825
|
Ernst, Fürst zu Hohenlohe-Langenburg 1794-1860 &1828
Feodora von Leiningen 1807-1872
|
Adelheid Victoria zu Hohenlohe-Langenburg 1835-1900 &1856
Friedrich, Herzog von Schleswig-Holstein-Sonderburg-Augustenburg 1829-1880
|
Auguste Victoria von Schleswig-Holstein-Sonderburg-Augustenburg 1858-1921 &1881
Wilhelm II, Kaiser von Deutschland 1859-1941
|
Viktoria Luise von Preußen 1892-1980 &1913
Ernst August III  von Hannover 1887-1953
|
Friederike von Hannover 1917-1981 &1938
Paul Ier, roi des Hellènes 1901-1964
|
Sophie de Grèce 1938- &1962
Juan Carlos I, Rey de España 1938-
|
Felipe VI, Rey de España 1968-

Philippe III d'Espagne

Le troisième Philippe est 149 fois l’ancêtre du sixième.

Portrait de Philippe II d'Espagne, par Sofonisba Anguissola

le deuxième Philippe se retrouve 246 fois dans le nouveau roi.

Charles Quint se retrouve 457 fois dans les quartiers de Philippe VI.

Jeanne « la Folle » est 2375 fois l’ancêtre de Philippe VI dont 267 fois celle de la Reine Sophie d’Espagne dont elle est la première reine Espagnole dans l’ascendance.

Les Rois Catholiques Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille, unificateur des Espagnes sont 2930 fois présents de la 16ème à la 21ème génération dans l’ascendance de Philippe VI.

Le nombre énorme d’occurence est lié à la politique matrimoniale fortement consanguine des rois d’Espagne tant Habsbourg que Bourbon.

http://geneanjou.blog.lemonde.fr/2013/05/02/la-consanguinite-chez-les-rois-despagne/

Spencer Wells construit un arbre généalogique pour toute l’humanité.

Tous les humains partagent des bouts communs d’ADN, transmis depuis nos ancêtres africains. Le généticien Spencer Wells nous raconte comment son projet Genographic utilise cet ADN commun pour saisir comment nous sommes, dans toute notre diversité, réellement connectés.

http://www.ted.com/talks/spencer_wells_is_building_a_family_tree_for_all_humanity.html

Le projet GENOGRAPHIC (en anglais)

 https://genographic.nationalgeographic.com/

La tête d’Henri IV : la guerre des Philippe continue le 9 octobre à Saint-Denis

Nouvelle étape dans les débats sur l’authenticité de la tête Bourdais :

 

Description de l'image  PhilippeCharlier.jpg.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Charlier

Le docteur Philippe Charlier et son équipe a reconnu la tête Bourdais comme celle d’Henri IV en relation avec le sang de Louis XVI.

http://geneanjou.blog.lemonde.fr/2012/12/31/la-tete-dhenri-iv-a-un-lien-avec-louis-xvi/

Description de cette image, également commentée ci-après

http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Delorme

Philippe Delorme, historien et journaliste conteste les test ADN effectués.

http://geneanjou.blog.lemonde.fr/2013/05/09/780/

Dans un ouvrage et sur une page facebook http://www.facebook.com/home.php#!/mauvaisetetehenriIV

et un compte Twitter : http://twitter.com/phidelorme

Il est aussi à l’origine d’une pétition contre l’inhumation à Saint-Denis

http://www.lepoint.fr/science/la-mauvaise-tete-du-bon-roi-henri-iv-06-06-2013-1677075_25.php

Le débat se passe même sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_autour_de_la_t%C3%AAte_d’Henri_IV

Le 9 octobre, au musée d’art et d’histoire, 22 bis rue Gabriel Péri à Saint-Denis (93), le professeur Jean-Jacques Cassiman exposera le fruits de ses recherches montrant les erreurs des expertises médico-légales menées par les chercheurs Français et Espagnols dirigés par le professeur Charlier.

http://www.nature.com/ejhg/journal/v22/n5/pdf/ejhg2013211a.pdf

Le professeur a prouvé que Naundorff n’était pas Louis XVII et que le coeur attribué à ce dernier était véritable, avec l’aide de Philippe Delorme.

http://en.wikipedia.org/wiki/Jean-Jacques_Cassiman

Message du docteur Charlier réfutant la thèse de ses opposants avant que ceux-ci ne l’expose :  http://www.larevuedupraticien.fr/article-web/tete-dhenri-iv-suite-et-fin-de-la-controverse

Tout sur la conférence de Philippe Delorme 

 http://adnbourbon.wix.com/adnbourbon

La presse se fait l’écho de la querelle des scientifiques :

http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/decryptage/20131009.OBS0358/la-tete-momifiee-attribuee-a-henri-iv-est-elle-bien-la-sienne.html

Une synthèse par le journal de référence « Le Monde » du 20 janvier 2014 :

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2014/01/20/polemiques-sur-le-crane-suppose-d-henri-iv_4351224_1650684.html

Secrets d’histoire : Moi, Charles Quint, maître du monde

émission présentée par Stéphane Bern et diffusée sur France 2, mardi 3 septembre 2013 à 20h45.

http://www.france2.fr/emissions/secrets-d-histoire/diffusions/03-09-2013_124104

Qui plus que Charles Quint, roi aux 17 couronnes a pu réaliser la devise de son bisaïeul  A.E.I.O.U :  Austriae est imperare orbi universo ou Alles Erdreich ist Oesterreich untertan ou Toute la terre est sujette à l’Autriche.

ou cette autre devise familiale en latin

Bella gerant alii, tu felix Austria nube.   Nam quae Mars aliis, dat tibi diva Venus.

Laisse les autres faire la guerre, toi heureuse Autriche épouse. Les royaumes qu’à eux Mars donne, Venus te les donnera.

La grand-mère paternelle : Marie de Bourgogne (1457-1482)

File:Niklas Reiser 001.jpg

La plus riche héritière d’Europe de son temps, princesse des lys, elle hérite à 20 ans des industrieux états Bourguignons qui sont la richesse de l’Occident ainsi que de la maîtrise de l’ordre de la Toison d’or, un des plus prestigieux d’Europe.

Author Katepanomegas

Le grand-père paternel : Maximilien d’Autriche, empereur du Saint-Empire (1459-1519)

L’époux de Marie sera avant tout celui qui pourra défendre son héritage tant de l’explosion que la convoitise du roi de France. C’est le fils de l’empereur Frédéric III qui sera choisi. Il succédera à son père sur le trône impérial et apportera avec cette couronne les territoires danubiens des Habsbourg.

File:CoA Maximilian I of Habsburg.svg

Les grands-parents maternels : les Rois Catholiques Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille.

Les Espagnes sont unies : la Castille apporte les terres du Nouveau Monde récemment découvertes et l’Aragon des possessions dans le sud de l’Italie.

Author Heralder

 La politique matrimoniale de Maximilien :

De son court mariage avec la duchesse Marie, Maximilien a eu un fils : Philippe dit le Beau, héritier des possessions maternelles.

Philippe Ier de Castille

ainsi qu’une fille Marguerite. Il les marie avec les infants d’Espagne Jeanne et Jean toujours selon la politique d’opposition à la France. Les époux sont cousins car le l’empereur est le cousin issu de germain des conjoints de ses enfants. En 1497, mort de Jean;  en 1498, d’Isabelle d’Aragon, fille ainée des Rois Catholiques et en 1500 de Michel du Portugal le fils de cette dernière : Jeanne devient héritière des Espagnes.

Author Heralder

Le mariage fut fécond de 6 enfants dont Ferdinand et Marie que leur impérial grand-père maria avec les héritiers de Hongrie en 1515. La mort du roi Louis II, époux de Marie, apportera au frère de cette dernière la couronne de Saint-Etienne.

Un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais

Charles, fils aîné de Philippe et de Jeanne, a 16 ans. Il hérite de toute les possessions parentales. A la mort de son grand-père, il gagne, grâce au banquier Fugger, l’élection à la couronne impériale. Il passera sa vie entière à administrer l’ensemble disparate de ses possessions et à continuer la politique anti-française. Il finira par abdiquer et diviser son empire en deux : à son fils Philippe, les possessions reçues de sa mère et de sa grand-mère paternelle; et à son frère, les possessions Habsbourg et la succession au trône du Saint-Empire Romain Germanique.

 

Author Heralder

La titulature de l’empereur donne le vertige : « Charles par la divine clémence Empereur des Romains, toujours Auguste, roi de Germanie, de Castille, de Léon, de Grenade, d’Aragon, de Navarre, de Naples, de Sicile, de Majorque, de Sardaigne, des îles Indes et terres fermes de la mer Océane, archiduc d’Autriche, duc de Bourgogne, de Brabant, de Limbourg, de Luxembourg et de Gueldre, comte de Flandres, d’Artois, de Bourgogne Palatin, de Hainaut, de Hollande, de Zélande, de Ferrette, de Haguenau, de Namur et de Zutphen, prince de Zulbanc, marquis de Saint-Empire, seigneur de Frise, de Salins, de Malines, le dominateur en Asie et en Afrique, roi de la Nouvelle-Espagne, du Pérou, de la Nouvelle-Grenade et du Rio de la Plata et suzerain des vice-rois de ces mêmes pays. »

source : http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Charles_V/112815

La dégénérescence consanguine : de Charles 1er à Charles II d’Espagne 

File:Portrait of Philip II of Spain by Sofonisba Anguissola - 002b.jpg

Philippe II d’Espagne, successeur de Charles Quint sur les territoires espagnols et bourguignons, est le fils de Charles Quint et de sa cousine germaine Isabelle de Portugal (fille de Marie de Castille, jeune soeur de Jeanne). Il ajoute à ses possessions celles du Portugal, récoltant les fruits des mariages décidés par ses bisaïeux les Rois Catholique et a été 4 ans roi d’Angleterre de son mariage avec la reine Mary Tudor (cousine germaine de Charles Quint). Un écrivain spécialiste de l’uchronie pourra écrire sur ce qui se serait passé s’ils avaient eu un enfant selon que ce fut un garçon qui aurait hérité du tout ou d’une fille qui n’aurait hérité que des terres maternelles.

Author Sodacan

File:Philip III of Spain.jpg

Philippe III d’Espagne, successeur de Philippe II dont il est le fils et celui de sa quatrième épouse Anne d’Autriche. Cette dernière est la nièce de Philippe II : sa mère Marie est la soeur de Philippe II  et son père est l’empereur Maximilien II, fils de Ferdinand, frère de Charles Quint.

File:Philip IV of Spain.jpg

Philippe IV d’Espagne, successeur de Philippe III et de son épouse Marguerite d’Autriche, qui est la petite-fille de Ferdinand, frère de Charles Quint (comme l’était sa belle-mère) ainsi que son arrière-petite-fille.

 Charles II d’Espagne, successeur de Philippe IV et de son épouse et nièce Marie-Anne d’Autriche, fille de l’empereur Ferdinand III d’Autriche (ayant Ferdinand, frère de Charles Quint, 3 fois pour trisaïeul) et de Marie-Anne d’Espagne, soeur de Philippe IV.

http://geneanjou.blog.lemonde.fr/2013/05/02/la-consanguinite-chez-les-rois-despagne/

Charles II avait une consanguinité de 25,34 % en rappelons que 25 % correspond à une union frère-soeur ou parent-enfant ! Il descendait 14 fois des parents de Charles Quint dont 4 fois dudit empereur et 9 fois de son frère Ferdinand !!

Note: Amélie de Bourbon-Parme (écrivain) qui participe à cette émission descend 283 fois de Charles Quint.

Ascendance utérine : le prince William

http://www.huffingtonpost.com/2013/06/14/prince-william-indian-heritage-dna-test-princess-diana_n_3443452.html

Une récente analyse mitochondrial de la famille du Prince William faisait apparaitre des ancêtres d’un haplogroupe lié à l’Inde.

La lignée utérine du prince est assez courte :

William, Prince of Great Britain, Duke of Cambridge (29 avril 2011), Earl of Strathearn (29 avril 2011), Baron Carrickfergus (29 avril 2011), né le 21 juin 1982, London, baptisé le 4 août 1982, Buckingham Palace, officier d’aviation.

Génération 2

2 Charles , Duke of Cornwall et of Rothesay (6 février 1952), Earl of Carrick (6 février 1952), Prince of Wales (26 juillet 1958), Prince of Great Britain, Earl of Chester (26 juillet 1958), Baron Renfrew, né le 14 novembre 1948, Buckingham Palace.

… marié le 29 juillet 1981, Cathédrale Saint Paul, avec…

3 Diana Spencer, née le 1er juillet 1961, Park House, Norfolk (Royaume Uni), décédée le 31 août 1997, hôpital de la Salpétrière, Paris XIIIe, inhumée le 6 septembre 1997, buried at Althorp estate (à l’âge de 36 ans).

Génération 3

6 Edward John, Earl Spencer (8e), né le 24 janvier 1924, décédé le 29 mars 1992, London (à l’âge de 68 ans).

… marié le 1er juin 1954 avec…

7 Frances Burke Roche, née le 20 janvier 1936, Park House, Sandringham, Norfolk, décédée le 3 juin 2004, Seil, Argyll and Bute, inhumée le 10 juin 2004, Roman Catholic Cathedral, Oban. (à l’âge de 68 ans).

Génération 4

14 Edmund Roche, Baron Fermoy (4e), né le 15 mai 1885, Chelsea, London, décédé le 8 juillet 1955 (à l’âge de 70 ans).

… marié le 17 septembre 1931 avec…

15 Ruth Gill, née le 2 octobre 1908, Bieldside, Aberdeenshire, décédée le 6 juillet 1993, London, inhumée en juillet 1993, Sandringham Estate, Sandringham, Norfolk, England (à l’âge de 84 ans).

Génération 5

30 William Gill, né le 16 février 1865, Aberdeen, Ecosse, décédé le 25 décembre 1957, Dalhebity, Bieldside, Aberdeenshire, Ecosse (à l’âge de 92 ans).

… marié le 30 juin 1898, Aberdeen, Ecosse, avec…

31 Ruth Littlejohn, née le 4 décembre 1879, Cotton Lodge, Woodside, décédée le 24 août 1964, Dalhebity, Bieldside, Aberdeenshire, Ecosse (à l’âge de 84 ans).

Génération 6

62 David Littlejohn, né le 3 avril 1841, Aberdeen, décédé le 11 mai 1924, Aberdeen (à l’âge de 83 ans).

… marié le 29 août 1872, Goval, New Machar, Aberdeenshire, Ecosse, avec…

63 Jane Crombie, née en 1843, décédée le 19 septembre 1917, Aberdeen (à l’âge de 74 ans).

Génération 7

126 James Crombie, né en 1810, décédé en 1878 (à l’âge de 68 ans).

127 Katherine Forbes, née le 1er décembre 1812, Surat (Inde), décédée le 10 avril 1893, Aberdeen (UK) (à l’âge de 80 ans).

Génération 8

254 Theodore Forbes, né en 1788, décédé le 24 septembre 1820 (à l’âge de 32 ans).

255 Eliza Kewark.